Le don de sang placentaire

Donnez votre sang placentaire et signez le consentement
Le CHU de Besançon fait partie des 78 maternités en France à participer au prélèvement de sang placentaire, suite à votre don.
 
Qu'est ce que le Sang placentaire (Sang de cordon) ?
Le sang placentaire (ou sang de cordon) est le sang restant dans le cordon combilical et dans le placenta après la naissance de l’enfant.
Au cours de la grossesse, ce sang est bien entendu vital pour le bébé, mais après la naissance, une fois le cordon ombilical coupé, ce sang devient inutile. En cas d’absence de don, il est alors détruit dans la plupart des cas.
Le sang de cordon est riche en cellules sanguines souches et constitue une alternative à la greffe de moelle osseuse. Il peut guérir plus de 80 maladies parmi lesquelles des cancers du sang.
Ce don soulève donc de grands espoirs pour les patients en attente de greffe de moelle osseuse, en particulier pour les personnes atteintes de leucémies. Les cellules de sang issues de cordon ombilical sont plus tolérantes vis-à-vis des antigènes étrangers. Comme elles requièrent une compatibilité moindre, les chances de trouver un donneur sont plus élevées.
Le sang de cordon permet de sauver des vies !
 
Comment se passe le don ?
Le sang placentaire est prélevé dans les minutes suivant l'accouchement, au niveau du cordon ombilical, lorsqu'il n'est plus relié à l'enfant.
Ce prélèvement, anonyme et gratuit, est indolore et sans risque, pour la mère comme pour l'enfant. Une sage-femme recueille le sang placentaire, puis il est acheminé à l'Etablissement Français du Sang (EFS) où il est analysé et stocké. Il constitue une des banques de sang de cordon.
 
Il existe cependant des contre-indications au don :
 

  • Si la mère souffre de certaines pathologies ou maladies qui contre-indiquent le prélèvement, que ce soit dans ses antécédents comme certaines maladies génétiques, auto-immunes ou cancéreuses, ou au moment de la grossesse (complications obstétricales, grossesses multiples).
  • Un âge de la mère inférieur à 18 ans.
  • Un père inconnu ou souffrant de maladies génétiques constitutionnelles.
  • Des pathologies hématologiques, des tumeurs solides ou des maladies génétiques dans la fratrie.
  • Si le nouveau-né présente une anomalie de développement intra-utérin.

 
 Aussi, il ne sera pas pratiqué si :

  • Le terme est inférieur à 37 semaines.
  • La température maternelle est supérieure à 38°C.
  • Le liquide amniotique est déclaré « méconial » (s’il comporte les premières selles du bébé).
  • Il y a rupture de la poche des eaux 24 heures ou plus avant l’accouchement.
  • Le bébé présente une souffrance fœtale aiguë.

 


 

Sources :
http://www.sangdecordon.org
http://www.agence-biomedecine.fr/Don-prelevement-et-greffe-de-sang,52
http://www.dondusang.net/rewrite/heading/986/les-dons-de-sang/le-don-de-sang-placentaire.htm?idRubrique=986


Mis à jour le 17-05-2013