Les stérilets

 

Le stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU) est utilisé par plus de 150 millions de femmes dans le monde. Ils sont un moyen de contragestion, ils évitent la nidation.
En France, plus de 15% des femmes en âge de procréer utilisent un DIU, et une femme sur deux aura utilisé un DIU au moins une fois avant la ménopause.
Il existe 2 types de stérilets : Les stérilets au cuivre et les stérilets hormonaux au lévonorgestrel (progestatif)
Selon les modèles, leur durée d’action s’étale entre 3 et 10 ans.
 

 

Mise en place et retrait :
Le dispositif est mis en place lors d’une consultation gynécologique, idéalement à la fin des règles.
Un introducteur contenant le sterilet est introduit dans l’utérus après mesure de la longueur de la cavité utérine par un hystéromètre (petite sonde), puis est libéré lorsqu’il arrive au point le plus haut.
Les fils sont coupés de manière à ne les voir que très légèrement ressortir du col.
On peut vérifier la position correcte du stérilet par une échographie.
Parfois, après la pose d’un stérilet, des règles plus abondantes ou plus douloureuses peuvent survenir.  Avec un stérilet hormonal, les règles sont au contraire moins abondantes et peuvent même être absentes, sans conséquence sur la santé.

Le retrait s’opère avant la fin de la durée d’action, par un médecin. Il consiste à saisir les fils dépassant  du col et à tirer délicatement.
 
Pour plus d’informations questionnez votre médecin

 


 

Sources :
Bulletin médical de l’IPPF - Volume 37 Numéro 2 Avril 2003, « Déclaration de l’IMAP sur les dispositifs intra-utérins »
ANAES (Agence Nationale d’Accréditation et d’Évaluation en Santé), « Recommandations pour la pratique clinique », Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme, 7 décembre 2004. Consulté le 25 mai 2008
INPES, « Les DIU (dispositifs intra-uterins ou stérilets) »


Mis à jour le 18-05-2013