Régime alimentaire

Pendant la grossesse, l'alimentation prend une part importante dans le bon développement du bébé. Certaines habitudes sont essentielles pour assurer une alimentation équilibrée et la bonne croissance du foetus. Au-delà d'une hygiène de vie plus saine, avec entre autre l'arrêt de l'alcool et du tabac, des règles simples de lavage des mains et des aliments est une façon efficace d'éviter beaucoup d'infections issues de l'alimentation.

Certains aliments sont également à proscrire tout au long de la grossesse, car les risques de contamination par un agent pathogène sont trop grands. On distingue deux principales infections, la listériose et la toxoplasmose. Dans les deux cas les conséquences pour la mère sont limitées mais les risques encourus par le foetus sont très importants.

Pendant cette période vous prendrez également du poids. Cette augmentation doit être contrôlée, malgré les envies impulsives ou les fringales que peuvent vivre certaines femmes. Dans ces moment, privilégiez les fruits ou les fibres à la place de gâteaux riches en matières grasses et en sucres rapides.

 

Une alimentation équilibrée

Votre bébé dépend entièrement de votre alimentation. Vous allez avoir tous les deux des besoins spécifiques qu'il importe de satisfaire. Une alimentation équilibrée et variée permet, sans difficulté, d'assouvir la grande majorité de ces besoins. Cependant votre médecin peut être amené à vous prescrire des compléments alimentaires pour combler certaines carences.
Votre alimentation quotidienne doit se composer de :

  • Fruits et/ou légumes à tous les repas et sans modération. Ils apportent une grande partie des oligoéléments dont vous avez besoin.
  • Viandes, poissons et oeufs 1 à 2 fois par jour. Ils vous apportent les protéines et le fer nécessaire.
  • Produits laitiers 3 fois par jour pour les apports en calcium essentiels à la constitution notamment du squelette. Toutefois certains fromages sont fortement déconseillés (vous trouverez leur liste ci-dessous). 
  • Pain, légumes secs, céréales, féculents en fonction de votre appétit
  • Eau à volonté. 

Par contre, vous devez limiter votre consommation de :

  • soda, boissons sucrées
  • café (prenez à la place du café décaféiné)
  • matière grasse (friture, huile...)
  • sel

 

 

Les précautions à prendre

Comme vu précédemment certaines précautions sont à prendre.

Il faut notamment bien nettoyer tous les légumes et les fruits. Nous vous conseillons de les éplucher avant de les consommer pour limiter toute contamination avec un agent pathogène. C'est particulièrement important pour les patientes qui n'ont pas d'anticorps contre la toxoplasmose. Cette bactérie étant présente dans les sols il faut garder cette précaution d'hygiène.

Ne consommez pas de viandes ou de poissons crus ou mal cuits. Préférez des cuissons "à point" à des cuissons "saignantes" ou "bleues". Cette précaution permet de limiter, entre autre, le risque de listériose. De la même manière conservez vos aliments les plus fragiles (viandes, poissons, plats cuisinés) dans le réfrigérateur en séparant les aliments cuits et crus. Le nettoyage régulier du réfrigérateur permet aussi de limiter la contamination. 

Charcuterie crue, rillettes, pâtés et produits en gelé sont à ne pas consommer. Ces produits alimentaires sont très facilement contaminés par la Listéria. Si toutefois, vous êtes amenée à acheter du jambon blanc, favorisez les articles pré-emballés et consommez le dans les trois jours de l'ouverture en respectant scrupuleusement la chaîne du froid et les dates limites de consommation. 

 

 

 

 

Vous pouvez manger du fromage. C'est un apport important en calcium. Cependant, certains fromages sont à éviter. Les fromages au lait cru (Mont D'Or, Beaufort...), à pâte molle à croûte fleurie (camembert, brie, coulommiers...) ou à croûte lavée (Munster, Pont-l’évêque...). Privilégiez les fromages pasteurisés, fondus ou à pâte pressée cuite (comme l’Emmental, le Comté) en enlevant la croûte systématiquement. 

 

 

 

L'équipe médicale du Pôle Mère-Femme peut vous guider en cas de doute sur votre régime alimentaire. 


Mis à jour le 20-05-2013