Informations sur l'AMP

Procréation naturelle
L’enfant est le fruit de la rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule. Au niveau des ovaires, un follicule commence sa maturation chaque cycle. Il est mature autour du 12ème-14ème jour du cycle et mesure environ 20 mm. Le follicule expulsera l’ovule dans la trompe.
Au cours de la procréation naturelle, après l’éjaculation, des millions de spermatozoïdes pénètrent dans le vagin et entament une véritable course d’obstacles pour arriver jusqu’à l’ovule, qui les attend, au terme du voyage, dans les trompes de Fallope. Sur ces millions de spermatozoïdes, un seul parviendra à féconder l’ovule. La fécondation se terminera par la réunion du noyau du spermatozoïde avec celui de l’ovule. Lors de la fécondation il se produit une réaction qui durcit la membrane pellucide de l'ovule afin d'éviter la pénétration d'une autre spermatozoïde. L'embryon ainsi formé gagnera l'utérus, il pourra ensuite s'implanter dans l'endomètre.

 

Définition de l’infertilité
Absence de conception après 2 ans de rapports sexuels non protégés. Un bilan peut être réalisé après 12 à 18 mois d'infertilité. Si vous avez plus de 38 ans, nous vous recommandons de consulter au bout de six mois de relations sexuelles infructueuses.
L'espèce humaine dispose d'un taux de reproduction relativement faible, on évoque un taux de 25% de chance d'être enceinte tous les mois lors d'une relation sexuelle pratiquée durant la période d'ovulation de la femme.
20% des couples sont infertiles au bout d’un an et 15% le resteront au bout de 2 ans. Ces données concernent des femmes de moins de 35 ans.

 

Causes d'infertilités
Causes féminines représentent 33% des infertilités : 

  • Troubles de l’ovulation : Ils sont généralement dus à des problèmes hormonaux soit par défaut soit par excès de l’un des régulateurs de la fonction endocrine: syndrome d’ovaire polykystique (SOPK), anovulation, insuffisance ovarienne, ménopause précoce.
  • Tubaires : qui atteignent les trompes c’est à dire séquelles d’infection, de grossesses extra-utérines ou de stérilisation lorsque la micro-chirurgie a échoué ou est impossible à réaliser.

 

  • Endométriose : l’endométriose est caractérisée par des localisations anormales de la muqueuse utérine (ovaires, trompes, cavité péritonéale). Elle engendre la sécrétion de substances défavorables à la fécondation et au développement de l’embryon et peut donc être responsable d’une infertilité.

 

Causes masculines représentent 21% des infertilités : diminution du nombre, de la mobilité et / ou de la qualité morphologique des spermatozoïdes. Il peut aussi s'agir d'une absence de spermatozoïdes dans l’éjaculat.

Causes mixtes concernent 39% des Infertilités.

Causes Inexpliquées concernent 7% des Infertilités : le bilan masculin et féminin est normal.

 

Facteurs d'infertilité
Age maternel : à partir de 38 ans, la capacité reproductive diminue et après 40 ans elle est à moins de 10% de réussite par mois. Le nombre de cycles anovulatoires augmente après 40 ans. Le taux de fausses couches est important après 41 ans et le taux de fertilité quasi nul après 45 ans.

Tabac : Baisse de la fertilité de 15% et augmentation du risque de grossesse extra utérine et de fausses couches .

Surpoids : IMC > 27 multiplie par 3 le risque d’Infertilité anovulatoire.


Mis à jour le 16-03-2017